Dépression saisonnière

Dépression saisonnière

 

Aujourd’hui, j’étais sur Facebook quand j’ai lu le message de mon ami Alain Hébert, un gars que j’aime beaucoup. Comme je sais ce gars sain, je n’ai même pas pensé une seconde qu’il l’écrivait pour parler de lui. Après lui avoir écrit que ses mots me laissaient coi, il m’a laissé un mot pour me dire qu’il allait bien. Je lui ai expliqué que son texte me parlait «drôlement» fort.


À chaque année, depuis des lunes, les changements de saison m’affectent et c’est toujours avec un peu (de moins en moins) d’appréhension que je vois l’hiver approcher. Pour comprendre ce que je vis, rien de mieux que de vous mettre le message qu’Alain a écrit pour aider les gens qui vivent des dépressions saisonnières. Avec sa permission, voici le texte.

Si vous vous reconnaissez, lisez bien le dernier paragraphe. Alain est un grand marcheur, il est debout de bonne heure et de bonne humeur le matin : il est inspirant. Merci Alain, ton message est tombé pile pour moi aujourd’hui… Il en aidera plus d’un j’en suis convaincu ! Je t’aime mon ami.

 

« Un temps gris … un peu pareil du côté moral. Pas envie de se lever, ni de vraiment se bouger. Ce coup de blues nous tombe dessus faisant comme une chape sur notre humeur.

Chez certains, ce blues a tendance à revenir de façon périodique et s’installe dès le début de l’automne, et qui peut durer jusqu’à l’arrivée du printemps

Les signes sont les mêmes qu’une dépression “classique”, à la différence que la cause est bien identifiée, puisqu'elle survient toujours à la fin de l’été.

Difficultés de concentration.

Difficultés à fournir des efforts.

Difficultés à prendre les (bonnes) décisions.

Tout paraît insurmontable.

Troubles de l’appétit : manque ou au contraire envie de se « remplir » de nourriture réconfortante.

Irritabilité, chagrin, tristesse.

Un grand repli sur soi. La solitude est recherchée, et en même temps, elle est douloureuse.

Prendre une marche quotidienne à la lumière du jour, de préférence le matin, permet de bénéficier à la fois de la lumière et de l’activité physique : un excellent remède, mieux qu’un antidépresseur ! » Alain Hébert



Photos d’Alain Hébert

Daniel-Nicolas Lapierre

Auteur: Daniel-Nicolas Lapierre

L'ADN, je l'ai reçu, comme tout le monde a reçu le sien. Mon ADN, je le partage avec le monde, le mien. Ajoutez le vôtre !

Partager cet article sur

2 Commentaires

  1. Partager notre vécu incite les gens à tenter de se sortir de l’isolement. Merci Daniel et Alain.

    Laisser une réponse

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *