Faisons ça civilisé !

Faisons ça civilisé !  

Ça risque de vous paraître bizarre de lire ce qui suit, mais continuez, haha…

Je l’ai rencontrée le 8 mai 2005, le jour de sa fête.

Je pratiquais de la musique avec un band auquel il manquait un claviériste. Je connaissais bien le drummer, ayant joué quelques fois avec lui. À la fin de la pratique, il me dit : « J’ai un chum qui fête sa blonde, si t’as rien à faire, viens avec ton clavier on va s’amuser ! » Il me donna l’adresse et me dit qu’on allait se retrouver là-bas et qu’on aurait du plaisir.

Je suis arrivé là-bas avant lui. Je ne connaissais pas ces gens. En entrant, un gars et une fille m’ont accueilli. Ils savaient que j’étais pour venir. Ils se sont présentés à moi, Isabelle et André. J’ai cru que c’était le couple en question, il n’y avait qu’eux.

Soudainement, une belle grande fille descendit les escaliers et comme dans les films, mes yeux se sont agrandis, mon cœur s’est mis à battre plus fort. On aurait dit qu’elle descendait les marches au ralenti. J’ai alors dit tout bas à André et Isabelle : « Wow ! Elle est super jolie cette fille ! ». André, de me répondre : « C’est ma blonde ! » Une scène pour Les Beaux Malaises, j’vous dis… Je me suis excusé, que pouvais-je faire de plus…

Le monde a commencé à arriver. Du monde le fun. La musique a pris toute la place. Il y avait des chanteurs-chanteuses, des musiciens, on s’amusait ferme.

Pendant la soirée, nous passions par la cuisine pour aller nous chercher un verre. Je suis souvent arrivé face à face et seul avec la belle grande Mélanie qu’on fêtait. 5’11’’, magnifique jeune femme qui avait presque… 15 ans de moins que moi. Elle fêtait ses 32 ans et j’allais en avoir 47 en novembre. MAIS, elle était prise et moi j’étais seul, dommage que je me disais secrètement ! En tout cas, on avait de belles conversations, c’était agréable de me retrouver près d’elle.

La soirée s’est bien passée, nous sommes tous partis un moment donné…

La semaine suivante, le 15 mai, nous jouions de la musique dans un bar de St-Hubert et Mélanie, André et Isabelle (la meilleure amie de Mélanie) sont venus nous voir jouer. Après le premier set, j’ai vu André partir et je me suis assis avec les filles, les remerciant d’être venues nous voir. Et je demandai à Mélanie si son chum était parti parce qu’il n’aimait pas notre show. Elle me répondit que lui et elle ça n’allait pas bien depuis quelques mois. Un autre coup dans ma poitrine, j’avais comme l’impression qu’il pourrait se passer quelque chose entre nous si elle se retrouvait seule.

Cette impression s’est amplifiée après la soirée quand Isabelle m’a demandé si je passais par St-Lambert pour aller à Boucherville. Elle voulait que j’aille reconduire Mélanie chez elle, ce n’était pas sur son chemin. Mélanie était toute gênée. Avant de partir, elle est allée aux toilettes et quand elle est revenue, il faisait noir dans le coin et elle a trébuché sur une plateforme noire qui était entre elle et moi. Elle s’est étendue de tout son long devant moi qui l’ai aidée à se relever. Je me suis dit que ma présence la distrayait et ça faisait mon affaire de le penser… Haha…

Je vais sauter quelques paragraphes que j’aurais pu mettre. Pour en arriver à vous dire qu’elle s’est séparée et que nous avons passé 3 semaines à aller frapper des balles de golf, aller manger ensemble. Rien d’autre, le temps que le temps passe. Son deuil avait commencé à se faire des mois avant… Après ces trois semaines, nous avons commencé à nous fréquenter plus sérieusement et nous sommes finalement devenus un couple.

Presque 12 ans plus tard… nous nous séparons !

Mélanie, je te remercie pour toutes ces années où tu es restée près de moi, même si j’ai connu des passes qui auraient fait fuir n’importe qui. Je suis conscient que je t’ai fait vivre des moments difficiles, en étant anxieux et dépressif, en consommant, en ne donnant pas de nouvelles parfois, en ne t’avertissant pas que je ne reviendrais pas à la maison tel ou tel jour.

Bien sûr, nous avons passé de merveilleux moments ensemble. Nous avons ri pas mal. Nous avons cheminé ensemble. Nous avons formé un beau TEAM je trouve.

Nous empruntons maintenant des routes différentes qui font que nous ne pourrons plus former un couple. Ton travail t’oblige à demeurer près de Longueuil et ma décision de retourner vivre dans ma petite ville des Cantons de l’Est nous éloignera. Sache que tu resteras toujours une personne très importante à mes yeux et tu auras toujours une belle place dans mon cœur. Ma fille te considère comme sa meilleure amie. Ce n’est pas rien ça, elle sait choisir ses amies !

Je suis content que nos discussions à propos d’une possible séparation, se soient toujours faites dans le respect et le calme. Je t’ai aimée et je t’aimerai toujours, différemment mais tout autant parce que tu es une personne merveilleuse qui n’a jamais fait quoi que ce soit qui m’aurait fait du mal.

Le 8 mai prochain, ça aurait fait 12 ans que nous sommes ensemble, j’aurai un deuil à faire, c’est sûr. Je te souhaite une route sans embûches, tu mérites le bonheur. Allez, amuse-toi bien Mélanie… xx

Ça fait quand même bizarre n’est-ce pas ? Annoncer une séparation et transmettre ses vœux de bonheur à celle de qui on se sépare, et ce, publiquement, comme ça… J’avais envie de le faire pour qu’on sache que les histoires d’amour ne se terminent pas toujours de façon triste ou dans des chicanes à n’en plus finir. J’ai de la misère à croire qu’on puisse haïr quelqu’un qu’on a déjà VRAIMENT aimé…

PS: Mélanie a lu ce texte avant quiconque

Daniel-Nicolas Lapierre

Auteur: Daniel-Nicolas Lapierre

L’ADN, je l’ai reçu, comme tout le monde a reçu le sien. Mon ADN, je le partage avec le monde, le mien. Ajoutez le vôtre !

Partager cet article sur

4 Commentaires

  1. Bravo à vous 2, vous êtes de grandes personnes civilisées et respectueuses.
    J’espère mais je suis certain que vous serez heureux chacun de votre côté.
    Moi je sais ce que c’est que la séparation pour l’avoir vécue à 2 reprises et 9 ans d’existence chacune.
    Aujourd’hui je suis ami avec les 2, on s’aime mais d’une façon différente.
    Je te souhaite à l’avance bon retour parmi les tiens.
    Je suis un peu égoïste, d’un côté ça fait mon affaire car ça va me permettre de te voir peut-être plus souvent.
    Amitié

    Laisser une réponse
    • Daniel-Nicolas Lapierre

      Merci pour ce beau message Ronny ! J’espère bien aussi qu’on va se voir plus souvent. Je garde le même numéro de téléphone… 🙂

      Laisser une réponse
  2. Hey bien mon Dan, je suis triste-heureux pour toi… la séparation, je connais bien, moi, c’est après 39 ans!!! Je crois comprendre que tu retournes en Estrie. La communauté, c’est aussi important pour un gars comme toi. Bizarre car, c’est pas souvent que lis ton blog et, ce matin, c’est presqu’un hasard que j’aie suivi le lien. Je vous souhaite à tous les deux une belle entente, je n’ai pas eu la même chance que toi. Pourtant, j’ai deux enfants et quatre petits-enfants et, malgré cela, rien qu’un froid sibérien entre mon ex et moi!!! Bonne chance dans ta nouvelle vie mon chum, j’espère qu’on se reverra sous peu et, petite question: où vas-tu t’installer exactement?

    Laisser une réponse
    • Daniel-Nicolas Lapierre

      Salut Dan ! Bien content de recevoir ce message de ta part. Je trouve ça dommage pour ta relation entre toi et ton ex et je me considère effectivement chanceux dans ce que je vis. On a compris tous les deux que nous ne sommes plus à la même place, ce qui ne fait pas de nous deux des ennemis. Remarque qu’il n’y a pas d’enfant ou de biens communs comme une maison ou des liens financiers qui peuvent parfois changer le contexte… Je déménage à Windsor mon cher ami, là où j’ai grandi ! J’aurai une vie sociale un peu plus remplie, ayant encore des amis et de la famille là-bas, me rapprochant aussi physiquement de ma fille et de mon petit-fils. Merci beaucoup pour tes souhaits, c’est gentil. Au plaisir de te recroiser Dan. 🙂

      Laisser une réponse

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *