Les couleurs sont toujours là

Les couleurs sont toujours là
 
 
 

À ce temps-ci de l'année, je vois un peu gris, parfois plus foncé même. Ça fait partie de ma vie depuis... un bout ! Mais je sais que ce n'est que passager. Et toi ? Si c'est pareil, je t'offre ce texte qui pourrait peut-être remettre de la couleur dans ta vie, surtout dans ta vue : parce que les couleurs sont toujours là...

 Je descendais dans les Cantons, c'était en automne. Beau soleil et plein de couleurs dans les bois. Les paysages étaient merveilleux en Estrie, par chez nous. Mais dans cette période de ma vie, j'étais en train de «mourir», d'étouffer... Parce que la vie me faisait chier. Les gens me faisaient chier. Les règles élémentaires de la vie me faisaient... Disons que la constipation ? Connaissais pas ! Plus rien ne m'allumait. Je voyais tout en noir si je peux dire. Mais je remarquais quand même que c'était beau.

En revenant ? Même trajet, inverse bien sûr, mais en début de soirée, à la brunante... Puis Il s'est mis à faire noir. Je ne voyais plus du tout les couleurs ; le vert, les orangés, le jaune et le rouge des feuilles... LÀ, PAF ! Je me suis dit, dans ma tête : « crime, les couleurs sont encore là, si j'avais une flash-light je les verrais. C'est parce qu'il fait noir que je ne les vois pas. » Pis, je me suis mis à pleurer un p'tit peu, sans savoir tout de suite pourquoi. Pas triste, confus plutôt.

Un peu plus loin, j'ai fait une analogie avec ma vie. Si je voyais tout en noir, c'est que je broyais du noir, alors je ne pouvais plus voir ce qu'il y avait de beau dans la vie. Les «couleurs» des gens, les saveurs, la beauté... Vous me suivez ? Je ne les voyais plus !

Le lendemain, je me souviens, je suis allé dans un dépanneur où j'étais allé quelques semaines auparavant. Une journée où la dame qui me servait, m'avait fait « suer » (on va changer de mot) parce que je trouvais qu'elle avait l'air bête. Elle m'avait remis mon change en le laissant tomber sur le comptoir. Oh ! On ne me fait pas ça, on n'avait pas le droit de me faire ça quand je n'allais pas bien. Je me suis souvenu que je lui avais presque lancé le 20$ dans la face...

Bel adon, elle travaillait encore cette journée-là. J'ai essayé quelque chose. J'ai payé en souriant, en la remerciant, en lui souhaitant une bonne journée... (je venais de mettre de l'essence et d'acheter un p'tit sapin sent-bon). Avant que je ne sorte, elle me dit : « Monsieur, le sapin, allez-vous l'installer tout de suite ? ». Je lui répondis que oui. Elle ajouta : « Venez ici SVP ! » Elle prit des ciseaux, coupa le plastique autour du sapin à la vanille et elle sortit la petite corde. Il ne me resterait plus qu'à l'accrocher à mon miroir... Elle m'a souhaité une belle fin de journée avec un beau sourire. Elle ne devait pas se souvenir de moi, que je me disais. Et, j'ai versé quelques larmes devant elle, elle ne devait pas comprendre... J'suis braillard sans bon sens.

TOUT ça pour dire qu'à partir de cette journée, j'ai regardé comment MOI j'agissais, comment les autres réagissaient... Plus je suis bien, plus les gens autour m'apparaissent être plus beaux, plus fins. Ce n'est pas moi qui les change. Pourtant j'ai juste changé MA façon d'être. Je me suis mis à croire que tout part de NOUS. Pis je ne trouve pas ça trop cu-cul. 

Excuse-moi pour le long message. Ne vois rien d'éducatif dans tout ça, haha... J'ai tellement peur qu'on me trouve moraliste (j'ai des peurs oui, de moins en moins...). Je parle de moi, le reste ne m'appartient pas. Je te souhaite une superbe journée. Ris, crie, pleure... VIS ! (je n'ai pas inventé ces 4 mots-là, mais je les trouve vivants...

Scuse, quand je pars, dur à arrêter le passionné ! (je ris tout seul et je suis bien) C'est de même que ça marche. DNL

 
lescouleursa_580x436
 
Daniel-Nicolas Lapierre

Auteur: Daniel-Nicolas Lapierre

L’ADN, je l’ai reçu, comme tout le monde a reçu le sien. Mon ADN, je le partage avec le monde, le mien. Ajoutez le vôtre !

Partager cet article sur

7 Commentaires

  1. Un texte qui fait du bien à lire…on se sent moins seul dans notre dedans parfois tout mêlé d’émotions.
    XxxX

    Laisser une réponse
    • Daniel-Nicolas Lapierre

      Merci Émilie ! C’est bon de se sentir moins seul, content que tu me lises. xx

      Laisser une réponse

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *