Les yeux qui parlent

Les yeux qui parlent

 

Il vous est sûrement arrivé de croiser les yeux d’une personne qui vous plaisait et de penser qu’elle vous regardait comme si vous lui plaisiez aussi… Non ? Moi si. Et j’ai écrit une chanson qui parle un peu de ça.

 

J’étais à l’Université. Je travaillais au CEPSUM (Centre d’Éducation Physique et Sportif de L’Université de Montréal). Une étudiante en éducation physique ne me laissait pas indifférent et elle me souriait toujours et parfois elle s’éloignait en se retournant, comme pour voir si je la regardais… Ce que je faisais immanquablement. Elle était d’une beauté athlétique. J’avais donc l’impression d’un possible «match» !

 

Mais je n’étais pas capable de l’aborder, je suis un grand gêné. Un moment donné, chez moi, j’ai composé la chanson que je vous mets au bas de cette page. Et… je lui ai donné, tout gêné en lui disant d’écouter, que c’est elle qui m’avait inspiré le texte…

J’ai jamais eu l’impression d’avoir l’air aussi fou. Premièrement, je ne savais même pas si elle avait un chum. Je ne savais pas grand’chose d’elle à vrai dire. Je la voyais depuis 3-4 mois et son regard avait l’air de vouloir me dire quelque chose. À partir de ce moment (où je lui ai donné la cassette), quand elle passait près de moi, elle évitait mon regard et elle parlait avec ses amies, assez fort pour que je l’entende, genre : «Ah ! Mon chum était tellement beau hier avec son p’tit kit de course…» Hahaha… Pas drôle d’être aussi naïf à 28-29 ans.

 

Cette chanson a été faite très vite, texte naïf et musique linéaire, mais je vous la fais écouter quand même. En toute humilité… Elle m’aura au moins inspiré une toune qui «roule» dans le tapis. Pis hier (23 juin) j’ai mis des yeux dessus, comme elle s’appelle «Les yeux qui parlent». Beaucoup de z’yeux… Ne vous laissez pas étourdir. J

 

LES YEUX QUI PARLENT

Paroles et musique : ©Daniel-Nicolas Lapierre 1990

Instruments et voix : Daniel-Nicolas Lapierre

Guitare : Nelson Bégin
Enregistrée par Léo-Pierre Custeau, studio Odyssée ‘90

 

Quand tes yeux croisent les miens, je croise les doigts

J’espère que demain tu seras près de moi

Tu montes l’escalier, mes yeux te suivent

Je n’vois plus tes pieds, faudra que je survive

 

Faut que j’te dise, Faut que j’te parle   

Faut que j’t’écrive, T’as les yeux qui parlent

 

Quand tu me dis bonjour, je perds le contrôle

Mon sang fait un tour et je me sens tout drôle

Tu me dis «Au r’voir», je perds le sourire

Tout devient très noir, faudra qu’on me fasse rire

 

Faut que j’te dise, Faut que j’te parle  

Faut que j’t’écrive, T’as les yeux qui parlent

 

SOLO, BRIDGE

 

Faut que j’te dise, Faut que j’te parle  

T’as les yeux qui parlent

 

Quand tu viens près de moi, je perds la parole

Je n’vois plus que toi, et j’ai les jambes toutes molles

Je me dis Daniel, tu perds la raison

Il n’y a pas qu’elle et c’est mieux de toute façon

 

Faut que j’te dise, Faut que j’te parle  

Faut que j’t’écrive, T’as les yeux qui parlent (2)

Daniel-Nicolas Lapierre

Auteur: Daniel-Nicolas Lapierre

L’ADN, je l’ai reçu, comme tout le monde a reçu le sien. Mon ADN, je le partage avec le monde, le mien. Ajoutez le vôtre !

Partager cet article sur

2 Commentaires

  1. Si on savait tout ce qui se passe dans la tête des gens qui nous entourent. Wouff!
    Bonne tite toune, belle midicalité avec tes mots, plaisant à entendre

    Laisser une réponse
  2. Belle chanson et très belle photo,merci et bonne journée.

    Laisser une réponse

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *