L’histoire d’une chanson

L’histoire d’une chanson.

En 1996, une fille du nom de Guylaine Chandonnet m’appelle. Je l’avais déjà vue chanter dans un endroit où j’accompagnais parfois mon amie Andrée Simard, une chanteuse incroyable avec qui je travaille depuis au moins… 25 ans ! 

La fille me dit qu’elle a entendu dire que je composais de la musique et des paroles et elle me demande si elle pouvait m’apporter des paroles qu'elle avait écrites pour que j’y ajoute une musique. J’étais d’accord.

Elle est venue chez moi vers 15 heures et elle m’a présenté son texte. On l’a lu ensemble et elle m’a dit qu’elle aimerait que ça soit une genre de balade… Elle m’a demandé de la rappeler quand j’aurais quelque chose à lui présenter.

Aussitôt qu’elle a été partie, je me suis installé sur le vieux piano qu’il y avait au sous-sol que j’habitais. Les paroles m’inspiraient parce que je connaissais bien ce que c’est que de boire et que les itinérants que j’ai croisés, surtout quand j’ai habité Montréal, m’ont toujours touché beaucoup.

À 18 heures, je l’appelais pour lui dire que j’avais peut-être quelque chose. Elle était surprise, s’attendant à ce que je l’appelle quelques jours plus tard et elle est venue chez moi.

Je lui ai donc chanté sa chanson avec ma musique et ma voix. Elle a adoré (c’est elle qui vous le dirait, haha..). Il ne s’est rien passé tout de suite. Elle est partie vivre en Floride et j’ai eu de ses nouvelles en 2009. Elle chantait sur des bateaux de croisière et donnait des spectacles dans des salles de la Floride.

Elle m’a demandé si elle pouvait faire faire des arrangements par un Sud-Américain, parce qu’elle montait un album francophone sur des beats sud-américains. On a signé les droits d’auteur-compositeur et elle m’a envoyé la version qui allait être sur son album quelques mois plus tard. J’ai bien aimé la version qui est depuis 2010, sur l’album ARMÉE D’AMOUR. Marly Johnson, son nom d’artiste aux USA…


C’est l’histoire d’une musique que j’ai composée. Vous entendrez la version piano-voix que j’en ai faite, avec une petite vidéo que j’ai montée bien modestement (avec les moyens du bord, je ne suis pas équipé pour l’audio-visuel mettons). Voilà, j’espère que vous aimerez, je vous mets les paroles. ET, je mettrai la version arrangée, j’aime bien que l’arrangeur ait respecté l’essence de ma musique. Parfois, on ne reconnaît plus sa façon d’avoir joué.

J’ai plus d’une vingtaine de compositions, à moi et quelques-unes où j’ai mis ma musique sur les paroles de d’autres personnes. Si vous aimez et que vous êtes gentils, hahaha… je vous en mettrai d’autres. J’ai du «stock» qui dort depuis presque 30 ans, que presque personne n’a entendu, j’ai le goût de partager, de me mettre un peu à nu, façon de parler, parce que c’est un peu ça faire entendre ses paroles, sa musique, on est fragiles, les artistes !

Vous aimez la musique ? Parfait (j’entends des voix qui disent : «Oui, oui, oui…».) À bientôt alors…

 

LE CŒUR NOYÉ

Les jours de pluie, même les nuits, traînant dans les rues

Regard perdu, manteau souillé, vêtements troués

Il a bu, il est vaincu

Le cœur noyé nous tend la main, le cœur noyé dit qu’il a faim

Le cœur noyé nous tend la main, le cœur noyé dit qu’il a faim

Au fond de lui, il retient ses cris, feignant d’être inconnu

Sans aucun but, recroquevillé, dans son passé

Il a cru qu’on ne l’aimait plus

Le cœur noyé nous tend la main, le cœur noyé dit qu’il a faim

Le cœur noyé nous tend la main, le cœur noyé dit qu’il a faim

Comme un ami, j’ai peur pour lui

Que boire ses larmes soit sa seule arme

User les jours par manque d’Amour

Ça ne peut pas durer toujours

Le cœur noyé nous tend la main, le cœur noyé dit qu’il a faim

Le cœur noyé nous tend la main, le cœur noyé dit qu’il a faim

Mais nous, on n’y voit rien

Mais nous on n’y voit rien

Mais nous on n’y voit pas

Le cœur noyé…

Version piano-voix Daniel-Nicolas Lapierre avec montage de photos

Version arrangée, chantée par Marly Johnson

Daniel-Nicolas Lapierre

Auteur: Daniel-Nicolas Lapierre

L’ADN, je l’ai reçu, comme tout le monde a reçu le sien. Mon ADN, je le partage avec le monde, le mien. Ajoutez le vôtre !

Partager cet article sur

8 Commentaires

  1. Tu es si talentueux Dan! Cette chanson vient me chercher par rapport à ce qui se passe autour……

    Vite, vides-les tes tiroirs, laisse aller la musique! 🙂 xx

    Laisser une réponse
    • Daniel-Nicolas Lapierre

      Oh merci Bridge ! Si je vide mes tiroirs, j’en ai pour un mois à vous écrire sur ce que j’ai fait, hahaha… Mais tu m’encourages à refaire le coup. Merci. xx

      Laisser une réponse
  2. Quelle belle chanson!!
    Bonne idée de nous la partager; c’est un réel plaisir!
    Alors vas-y souffle sur ton  »vieux stock » pour enlever
    la poussière et qu’on puisse en profiter 🙂
    xx

    Laisser une réponse
    • Daniel-Nicolas Lapierre

      Merci ! J’aime bien ton p’tit mot. Je vais dépoussiérer tout ça. xx 🙂

      Laisser une réponse
  3. Continu mon Dan laisse toi aller et partage ton travail. Bravo.

    Laisser une réponse
    • Daniel-Nicolas Lapierre

      Merci mon ami Sylvio, c’est gentil. 🙂

      Laisser une réponse

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *