Mon Grand Chum

Mon Grand Chum

J’avais 27-28 ans, il en avait 18-19. Nous avons joué à la balle ensemble et il s’est tout de suite développé une amitié entre nous. Oh, on ne s’est pas vus longtemps, parce que je suis parti pour enseigner sur la Rive-Sud de Montréal. Mais à chaque fois qu’on se revoyait, on savait à qui on avait affaire et on avait du plaisir ensemble. Il y avait des atomes crochus, c’est sûr.

Y a un peu plus de 10 ans, on s’est revus et par après, à chaque fois que je descendais dans mon patelin, c’est chez lui que j’allais, c’est là que je dormais. J’aimais l’ambiance qui régnait dans cette maison et sa charmante épouse (comme il se plaît à me dire) était tellement accueillante que je me sentais bien chez eux. Un des premiers soirs où j’ai dormi là-bas, c’était dans le sous-sol sur un grand divan. Son chiot, à l’époque, me léchait le visage à chaque fois que j’étais sur le bord de m’endormir. Je vous le dis, accueillant comme eux, j’ai pas vu ça souvent… 🙂 


Cette relation a grandi au fil des ans. On parlait de toutes sortes de sujets et ça coulait facilement, le temps passait toujours trop vite en sa compagnie. On a ri, on a pleuré ensemble. On s’est fait des hug, on a notre poignée de mains à nous autres. On s’est confié des secrets, on a partagé nos bonheurs, on a parlé des heures et des heures de temps. On se connaissait de plus en plus et je découvrais tranquillement une personne merveilleuse, intelligente… très.


Il y a un an et demi, je suis revenu vivre dans la ville où je suis né, question d’y vivre ma retraite, avec une vie sociale plus remplie. On s’est mis à aller jouer au golf ensemble, régulièrement, avec deux autres amis que j’aime aussi beaucoup. Puis des soirées chez lui, chez d’autres de ses amis, des jeux de société et beaucoup de discussions jusqu’aux petites heures du matin.


Ce gars-là c’est un rempli de talents dans le sport, entre autres, et c’est dans ce milieu que la plupart des gens l’ont connu. Joueur de hockey aux mains habiles et au coup de patin élégant, il jouait dur tout en étant un gars qui noircissait la feuille de pointage régulièrement. Alors qui s’y frottait… le faisait à ses risques. Mais de penser que mon chum était un dur dans la vie de tous les jours, c’est se tromper royalement, c’est ne pas le connaître comme il le faut. J’ai rarement vu un homme avec un aussi grand cœur, qui prend soin de sa « garde rapprochée », qui est fidèle à ceux qui le sont avec lui. Il faut être honnête pour le côtoyer régulièrement. Je m’envoie des fleurs ici là… 😉 

 
Mon grand chum, dans la vie, c’est un bel humain sensible et drôle. Il me stimule intellectuellement, un besoin que j’ai. Il a de très grandes connaissances au niveau de la culture générale. Doté d’une analyse poussée au maximum, il observe, il écoute et quand il parle, c’est drôle ou c’est sérieux, mais ce n’est jamais banal. Il a comme un sixième sens, il sent l’énergie autour de lui.


Quand il parle des gens qu’il aime, ses yeux s’agrandissent. Amoureux depuis 30 ans, père de 3 enfants et d’un petit-fils, il a une superbe famille qui se tient serrée. Il y a de l’amour dans l’air quand ils sont ensemble. Du grand respect entre eux. Vous devriez les voir, lui et sa conjointe, quand ils parlent de leur famille, c’est tellement beau.
Il y a de la vie dans sa maison. Les amis sont toujours les bienvenus. C’est l’endroit où je me sens le plus chez moi car il a l’art de me mettre à l’aise. Y a une énergie que j’aime sous son toit.


Mon grand chum n’est pas musicien, mais c’est un maniaque de musique. Il y a toujours de la musique chez lui et jamais je ne la trouve plate sa musique, peu importe le style qu’il choisit. Il aime autant le rock que le dance, les ballades que la chanson française, c’est fou comme ses choix ont une grande étendue au niveau des styles… Le mot du jour dans ce paragraphe ? Musique bien sûr…


Je l’appelle mon grand chum depuis le début, parce qu’il ne voudrait pas que je le nomme, parce qu’il est humble. Pas certain qu’il aimera que j’aie parlé de lui, il ne veut tellement pas être sous les spots.

Tout ce que je peux vous dire, en résumé, c’est que ce gars-là est devenu, pour moi, mon Grand Chum. Je passe beaucoup de temps avec lui. Son épouse est aussi une grande amie pour moi et j’aime leurs enfants comme s’ils étaient mes neveux et nièces.

Il n’y a aucun punch dans cette histoire, aucune morale non plus, juste des mots pour expliquer une grande amitié.

J’aime cet être humain, sans conditions…

 

Daniel-Nicolas Lapierre

Auteur: Daniel-Nicolas Lapierre

L'ADN, je l'ai reçu, comme tout le monde a reçu le sien. Mon ADN, je le partage avec le monde, le mien. Ajoutez le vôtre !

Partager cet article sur

1 Commentaire

  1. Super beau texte, bien écrit pour décrire un Vrai bon chum.
    Bravo Daniel

    Laisser une réponse

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *