Une journée pas comme les autres…

Une journée pas comme les autres…

J’ai rencontré mon psy ce matin. Je lui ai parlé de ce que je vivais dernièrement. Il me connaît très bien, comme personne ne me connaît. J’ai passé 3 ans à le voir à toutes les semaines et je le vois une fois par mois depuis l’automne.

Il m’écoute pendant ¾ d’heure et il finit en me donnant du feedback, en me disant ce qu’il a entendu, ce qu’il pense de tout ça et me donne des trucs si je lui en demande. Aujourd’hui il m’a dit qu’il sentait que je vivais beaucoup d’impuissance, que je me sentais inutile… Il m’a aussi dit que j’allais avoir à faire des deuils. Que j’avais, dans ma vie, passé beaucoup de temps à «performer» : dans le sport, la musique, l’enseignement, à vouloir que les autres soient bien avec moi, me trouvent drôle, agréable… Et que, en vieillissant, je me renferme sur moi-même parce que j’ai peur de ne plus être à la hauteur de ce que les autres attendent de moi. Que je me mets de la pression inutilement, parce qu’il faut que j’arrête de penser que les autres attendent quelque chose de moi. Rien d’un magicien, je connais tout ça, mais de l’entendre, ça réactive.

Je ne serai plus jamais ce que j’ai été, je le sais. Il ne faut pas que je souhaite revenir dans le passé pour me sentir quelqu’un, je suis encore quelqu’un… Qui a des problèmes d’anxiété sévère généralisés avec troubles de la personnalité limite, ajoutons une dose de tendances à la dépression. Que ça ne fait pas de moi un monstre… Juste quelqu’un qui aura des hauts et des bas comme tout le monde.

En revenant, je suis allé à La Source Bleue, une maison en soins palliatifs où mon beau-père attend d’arrêter de respirer. Un bel endroit pour commencer à faire mon deuil. Ma blonde m’a accueilli les yeux mouillés et ma belle-mère m’a fait un câlin plein d’amour. Nous étions autour du lit où mon beau-père dort depuis des jours… Il respire vite je trouve. Il dort profondément, on parle et ça ne le réveille pas. J’aurais voulu lui parler, le voir se réveiller, mais je ne dois pas m’attendre à cela ; ils disent qu’il serait surprenant qu’il se rende à vendredi. Je me sentais calme et triste à la fois. Je me disais qu’il s’est battu pour rester en vie et que moi, devant lui, j’agis comme un fantôme qui a encore la vie en lui, c’est injuste la vie parfois… Ça m’a rappelé que j’ai lu aujourd’hui que tout le monde meurt, mais que ce n’est pas tout le monde qui vit !

De retour chez moi, ma fille m’a appelé et elle me parlait des derniers préparatifs pour l’entrée qu’elle se prépare à faire dans SA première maison. J’entendais mon petit-fils derrière, qui s’amusait… Samedi je m’en vais les aider à déménager les gros morceaux. Ma fille est tellement pleine de vie, elle m’en a soufflé une bonne dose, juste comme ça, sans qu’elle ne le sache. Je me suis souvenu que je suis un grand-papa et que j’aime ce mot. Et ma fille m’a dit, comme toujours, avant de raccrocher : «je t’aime papa» et moi de lui dire la même chose, que je l’aime tellement ! 


Puis, j’ai appuyé sur le bouton pour raccrocher et j’ai entendu : «Oui, Al-lô…», c’était la voix de ma mère. J’ai appuyé à nouveau pour raccrocher et j’ai rappelé ma fille pour lui demander si elle avait dit quelque chose avant de raccrocher : «Euh… non ?!» Mystère que je n’ai pas envie de rationnaliser. J’ai ce qu’on appelle une oreille relative en musique, c'est-à-dire que je peu reconnaître une note à partir d’une note de référence. Ma mémoire des voix me permet de savoir exactement sur quel ton la personne que je connais depuis longtemps va me parler, avant de l’entendre et je suis certain que c’était la voix de ma mère, qui est décédée l’été dernier… Et en regardant la télé, par hasard, il y avait une musique qui jouait et qui s’intitulait RÉINCARNATION.

Bon, pour ceux qui ne croient pas aux signes du genre, c’est correct. Mais pour moi, ça venait de déclencher une avalanche de larmes, une espèce de pas vers le début de mes deuils à faire.

Ce matin, avant d’aller voir mon psy, j’avais envie de ne pas y aller, question de bien rester isolé dans ma peine, mes peurs, mes je-ne-trouve-pas-la-poignée-de-porte… Avec le texte que j’ai écrit hier, si je m’étais écouté j’aurais manqué toute une journée et je serais encore en train de tourner en rond.

Je suis sorti quelques heures, moi qui étais enfermé depuis des semaines, n’est-ce pas merveilleux ? ET, en prime, des prises de conscience dans le bureau d’un psy ; dans la chambre d’une maison de soins palliatifs ; dans mon salon ; au téléphone ; devant la télé…

Pour vous qui me lisez, je vous dirai que je me sens tellement bien. Qu’il faut demander de l’aide quand ça ne va pas (je mets ça dans ma propre mémoire) et voir tout ce qu’il y a de beau dans toutes les situations. Si vous passez de mauvais moments, je vous dirai de sortir de votre isolement, du moins n’y restez pas des semaines à vous morfondre, y a quelque chose qui vous attend dehors, j’en suis sûr.

Je suis un petit monsieur de presque 58 ans et c’est correct. Ça ne m’empêchera pas de m’amuser à l’intérieur de mes limites de petit monsieur. Je n’aurai plus jamais 20-30-40-50 ans et c’est correct, POINT FINAL ! 


Je sais que mon texte n’est pas tout à fait concis, mais j’avais envie d’écrire ma journée comme elle s’est déroulée, mon psy m’a dit d’écrire et je l’écoute. Bonne journée !

Daniel-Nicolas Lapierre

Auteur: Daniel-Nicolas Lapierre

L'ADN, je l'ai reçu, comme tout le monde a reçu le sien. Mon ADN, je le partage avec le monde, le mien. Ajoutez le vôtre !

Partager cet article sur

11 Commentaires

  1. Salut Dan, j’ai aimé te lire ce matin car il y a quelques petites lumières qui se sont allumées dans mon petit moi.
    Comme tu sais je me suis embarqué dans un projet de quelques années. Avec ces petites lumières nouvellement allumées, je réalise que même si c’est un rêve que je caresse depuis plus de 35 ans c’est le meilleur moyen que j’ai trouvé (inconsciemment) pour continuer à m’isoler. Je deviens de + en + Hermite, isolé, et seul dans mon monde.
    Les gens qui font partie de ma vie hebdomadairement ce sont: Les Frères Scott, Gibbs, Habby, Dinozo, Timothy, Mike, et bien d’autres. Ces gens ce sont des personnes que je connais bien car depuis des années je les vois quotidiennement à la TÉLÉVISION.
    Les gens que je côtoie occasionnellement en vrai, me disent que je vis une belle retraite car j’occupe bien mon temps. Ils ont raison sur un point, j’occupe bien mon temps, 50 millions de projets en tête, ça prend beaucoup de temps pour ne pas dire que ça prend presque tout mon temps. Je ne peux pas dire que je vis une belle retraite. Je ne la vis pas, je la remplis pour ne pas devenir trop instable émotivement, pour ne pas vraiment décrocher.
    Merci Dan pour ce réveil, d’avoir permis d’allumer quelques petites lumières en moi. Avec cette prise de conscience je me connais assez que je peux affirmer que ça ne changera probablement pas grand-chose à mon comportement mais ça fait du bien de VOIR un peu plus en soi.
    Continue à nous nourrir de tes écrits.

    Laisser une réponse
    • Daniel-Nicolas Lapierre

      Wow ! Un commentaire qui me touche énormément Guy. Sache que c’est la même chose pour moi. 🙂

      Laisser une réponse
  2. Cher Dan, j’aime ton texte décousu (que j’ai dû relire 2 fois), il a frappé une corde sensible! Peut-être parce que je m’y vois un peu: décousue, de la misère à faire mes deuils, je pense que les autres ont des attentes envers moi, etc. Vois-tu, je suis en convalescence pour plusieurs mois et j’ai le temps de penser à mes vieux péchés, comme ma mère dirait. Tu as été mon psy aujourd’hui, par la bande avec le tien! Merci mon ami! XX

    Laisser une réponse
    • Daniel-Nicolas Lapierre

      Je te souhaite de guérir vite SAM. C’est vrai que lorsqu’on a le temps de penser à nos vieux péchés (comme ta mère le dit)… pas facile par bouts. Je dirai à mon psy qu’il a aidé quelqu’un aujourd’hui, hihi… xx 🙂

      Laisser une réponse
      • Oh, en passant Dan, la voix de ta mère, c’était bien elle. On aura peut-être la chance de se parler de tout ça un jour, en personne. Love you, X

        Laisser une réponse
        • Daniel-Nicolas Lapierre

          Merci SAM de me confirmer ce que j’ai entendu ! Au plaisir de se jaser ça live un de ces 4 ! Je t’aime aussi. xx 🙂

          Laisser une réponse
      • J’adore te lire Dan, ça m’inspire tout le temps. Stay on track car c’est vrai que la vie en vaut tellement la peine. Tu es fort dans tes faiblesses comme la majorité d’entre nous. Plein de bisous pour commencer ta journée. Margo

        Laisser une réponse
        • Daniel-Nicolas Lapierre

          Merci beaucoup Margo ! Ma journée commence très bien. 🙂 xx

          Laisser une réponse

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *